Blois : la ville aux mille marches

J’ai découvert la ville de Blois vers la fin de l’été. Nichée douillettement dans le centre de la France, discrète et tout aussi fascinante. Visite guidée.

©Ville de Blois - Joël David

Ville de Blois – CC Joël David, reproduite avec son aimable autorisation

Je pose mes valises dans la ville de Blois pour faire un apprentissage en rapport à ma formation universitaire (Master 2 droit public, les Métiers de l’accompagnement politique). Une expérience professionnelle portée sur la découverte, un mot qui revient souvent pour parler de mon expérience en France. Je découvre une ville qui respire à pleins poumons, qui ouvre ses bras à l’inconnu, qui avance vers l’avenir avec confiance, tout en ayant un regard sur son passé. Cacher mon enthousiasme quand je marche dans les rues de Blois est mission impossible. A plusieurs reprises, je rencontre des calèches transportant des touristes curieux et heureux d’arpenter les rues d’une ville historique. Et je me dis tout bas, il fait bon vivre à Blois.

Repères

Ayant commencé mon apprentissage vers la mi-septembre, je me suis donné comme objectif de découvrir la ville. Je me réveille tôt pour humer l’air frais, le soleil réfléchit ses rayons jaunes et doux sur les toits des maisons, une nappe de vapeur blanche embrasse les rues pour nous dire que l’été touche à sa fin et que l’automne arrive. Blois a cette manière particulière d’inviter l’étranger qui séjourne dans ses murs à la visiter.

Découvrir Blois, c’est descendre une à une les marches de l’escalier dédié au savant Denis Papin. Arpenter ses rues au petit matin, admirer ses vitrines, ses bars et brasseries, fréquenter ses hauts lieux culturels (la Maison de la BD, la Fondation du Doute, la Maison de la Magie, la salle du Jeu de Paume), son patrimoine matériel (Le Château de Chambord, le Château royal) et ses nombreux festivals et rencontres ( Les Rendez-vous de l’histoire, bd BOUM, Mix’Terres, des Lyres d’été et des Lyres d’hiver) qui font de la ville un lieu culturel incontournable. Découvrir Blois, c’est aussi se plonger dans son histoire, ses légendes d’autrefois et d’aujourd’hui, ainsi que son patrimoine.

Le pont Jacques Gabriel et la Loire

Pas parce qu’on porte le même nom (Gabriel), mais plutôt que c’est l’un de mes repères incontournables, je l’emprunte tous les matins pour me rendre à mon apprentissage et tous les soirs pour rentrer chez moi. Le pont Jacques Gabriel relie les deux parties de la ville, séparées par la Loire, majestueuse à la parure dorée. Le fleuve porte l’empreinte de toutes les villes qu’il traverse. Il en est même le cœur, témoin de l’histoire, témoin des générations. Mémoire et patrimoine d’un pays, de toute une population qui s’y sent attachée.

Blois et ses degrés

Soucaneau Gabriel

Vivre à Blois nécessite des jambes puissantes car on n’échappe pas aux escaliers. Ils sont partout, on les emprunte soit comme raccourci, soit pour avoir d’autres perspectives de la ville. Le plus célèbre et le plus long est l’escalier Denis Papin (120 marches à gravir), offrant une vue en plongée sur la ville. Je n’aurai pas le temps dans ce billet de vous les présenter tous, laissez-vous piquer par la curiosité la prochaine fois que vous passez dans le coin.  Blois est une ville à découvrir, une ville qui se laisse découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *